Actualités

21 Jan, 2006

Communiqués

Chris Atkinson et Stéphane Sarrazin deuxième et septième du classement provisoire

Le déroulement de la première étape du Rallye Monte-Carlo a été digne de la réputation de cette épreuve. Après des choix de pneus particulièrement difficiles et aléatoires dans la première boucle de trois spéciales, qui ont sensiblement retardé Petter Solberg et Stéphane Sarrazin, de nombreux coups de théâtre se sont produits dans la sixième et dernière épreuve chronométrée : Sébastien Loeb est sorti de la route alors qu’il menait au classement. Victime d’un problème moteur, Petter Solberg a abandonné peu après la fin de cette spéciale alors qu’il venait de signer le deuxième meilleur temps. L’Australien Chris Atkinson, qui occupe une très belle deuxième place, et le Français Stéphane Sarrazin restent dans la course pour Subaru. 

Petter Solberg : « Je n’arrive pas à y croire. Nous étions sur la route pour rejoindre notre assistance quand nous avons eu ce problème Nous nous sommes arrêtés pour essayer de nous dépanner. Mais le moteur avait perdu trop d’huile, il n’y avait rien à faire. Ce matin, nous avions eu un début de course difficile : nous ne pouvions pas faire un plus mauvais choix de pneus ! Cet après-midi, cela allait mieux. Il faut croire que je n’ai pas de chance dans ce rallye. Il faudra que ça change. » 

Stéphane Sarrazin : « Ce fut vraiment très difficile ce matin. Il y avait tellement de neige et de verglas qu’il était impossible de faire quelque chose avec les pneus slicks que nous avions choisis. Franchement, je pense avoir de la chance d’être toujours dans la course car il était très facile de faire une grosse faute dans ces conditions. La seconde boucle s’est beaucoup mieux déroulée. J’attends impatiemment de repartir pour une grosse bataille demain matin. » 

Chris Atkinson : « Avec Glenn, nous avons parfaitement respecté notre tableau de marche en nous appliquant à ne pas prendre de risques. La seule chose que je n’avais pas prévue était de me retrouver deuxième du classement provisoire ! Certes, nous n’avons pas roulé lentement mais je n’ai pas pris de risque non plus. J’ai fait également des choix de pneus prudents ce qui nous a parfaitement réussi. Demain, je continuerai avec la même attitude qu’aujourd’hui. Nous verrons où cela nous mènera. Je suis déjà impatient de repartir » 

Classement première étape : 1. Grönholm-Rautiainen (Ford Focus) 1h09’30’’8 -2. Atkinson-MacNeall (Subaru Impreza) à 1’23’’7 -3. Gardemeister-Honkanen (Peugeot 307) à 1’27’’1 -4. Panizzi-Panizzi (Skoda Fabia) 1’34’’6 -5. Stohl-Minor (Peugeot 307) à 1’39’’1 -6. Duval-Pivato (Skoda Fabia) à 2’05’’5 -7. Sarrazin-Prevot (Subaru Impreza) à 2’46’’8 -8. Loeb-Elena (Citroën Xsara) à 3’43’’6 -9. Sordo-Marti (Citroën Xsara) à 3’57’’4 -10. Hirvonen-Lehtinen (Ford Focus) à 3’58’’8, etc.
Back