Actualités

29 Avr, 2008

Communiqués

Rallye d'Europe Centrale : Objectif atteint pour le Subaru Forester

Le Forester Rallye Raid aux couleurs de Subaru France a disputé sa première compétition de grande envergure la semaine ernière, au Central Europe Rally. La vélocité de cette voiture et sa fiabilité ont fait le bonheur de son équipage Morgan Picard – Denis Schurger. 

Premier rendez-vous des Dakar Séries et course de consolation pour les engagés du Dakar en janvier dernier, le « Central Europe Rally » s’est couru en Hongrie et en Roumanie, du 20 au 27 avril, sur un parcours long de 3000 kilomètres dont 1100 d’épreuves chronométrées. Le Forester Rallye Raid, conçu à titre privé, avec le soutien du Groupe Frey et de Subaru France, n’avait encore jamais disputé une course aussi longue et au plateau aussi relevé. 

Le bilan de cette première participation est très positif. Le Forester n’a connu quasiment aucun incident tout au long de ceLe terrain était pourtant difficile. Durant les premières étapes, qui étaient les plus dures, on avait parfois l’impression de remonter un lit de rivière asséchée tant le terrain était dégradé et jonché de pierres. C’était vraiment cassant. Nous avons eu aussi de la boue et des ornières dans lesquelles nous ne pouvions pas suivre les traces formées par les concurrents précédents. Notre Forester n’a ni la garde au sol ni la même largeur de voie que les autres 4x4. C’est sans doute la raison qui explique que les crevaisons ont été notre seul problème en début de rallye. Dans la deuxième spéciale, notamment, nous avons couvert la quasi-totalité de la distance sans roue de secours après avoir crevé au kilomètre 10 puis au 17. La fin nous a paru bien longue... En fin de rallye, le parcours était plus roulant et nous nous sommes vraiment fait plaisir en pilotage.» 

Emballés par leur premier grand rallye au volant du Forester, Morgan Picard et Denis Schurger se sont aussitôt remis au travail pour élaborer la suite du programme. Rien n’est formalisé pour le moment mais le résultat enregistré à Budapest n’a fait qu’aiguiser l’envie de l’équipe de relever d’autres challenges comme celui qu’ils s’apprêtaient à affronter, en décembre dernier, sur le sable du Dakar. rallye qui était pourtant très cassant. Une 23ème place au classement général est venue récompenser la course à la fois sage et offensive menée par Morgan Picard et son expérimenté navigateur Denis Schurger : « Ce résultat correspond exactement à l’objectif que nous nous étions fixés, se réjouit le pilote. Compte tenu de la qualité du plateau, qui comptait toutes les stars de la spécialité, de nos moyens, qui ne sont pas ceux des usines et de notre manque d’expérience, nous espérions finir derrière juste derrière les gros bras. Nous avions en ligne de mire les Bowler qui sont des véhicules de référence parmi les privés. Nous les avons tous devancés. Côté fiabilité, notre bilan se résume à un seul incident, quand un goujon de roue a cédé et à une seule autre intervention : le remplacement du filtre à air. Pour le reste, nos deux mécaniciens qui nous suivaient avec un petit véhicule à quatre roues motrices, se sont contentés d’inspections de routine ! Nous avons de ce point de vue étonné bon nombre de nos camarades. A la fin du rallye, notre Forester était toujours dans un état impeccable, sans même la moindre rayure, prêt à repartir pour une autre course si nous l’avions voulu !