Actualités

21 Jan, 2005

Communiqués

Petter Solberg et Stéphane Sarrazin 4ème et 9ème du classement provisoire

La première étape du Monte-Carlo s’est déroulée aujourd’hui par un temps doux et sur des spéciales sèches dans leur ensemble. Malgré ces conditions clémentes, le rallye a été difficile pour de nombreux équipages. Les pilotes Subaru ont connu un problème identique de freinage. Petter Solberg termine quatrième après avoir gagné deux places dans l’ultime spéciale. Prudent pour sa toute première journée de course au volant de la Subaru officielle, Stéphane Sarrazin a également signé de bons chronos qui lui permettent de figurer dans le top ten. 

David Lapworth (responsable Subaru World Rally Team) : « Nous sommes bien sûr déçus d’avoir perdu du temps à cause de problèmes de freins. Nous ne nous y attendions pas car nous n’avions rien changé sur ce plan avant la course. Il semble que nous avons corrigé la situation en fin de journée. J’espère que nous y aurons définitivement remédié demain matin. D’un autre côté, nos temps partiels montrent que nous sommes dans l’ensemble très compétitifs et que le podium reste envisageable. Stéphane a accompli un excellent travail aujourd’hui. Il s’est montré très prudent dans les portions les plus piégeuses. Mais la lecture de nos chronos intermédiaires et dans des secteurs où il pouvait attaquer plus librement, a montré qu’il peut déjà égaler les performances des meilleurs. » 

Petter Solberg : « Nous figurons à une bonne place mais la journée a pourtant été dure. Le freinage nous a posé des problèmes, surtout au début, et si cela s’est amélioré sur la fin, nous avons perdu pas mal de temps. J’ai toujours trouvé que le Monte-Carlo est un rallye difficile. Ce début d’édition n’a pas failli à la règle. Mais le podium reste tout à fait possible. » 

Stéphane Sarrazin : « Dans l’ensemble, j’ai vécu une bonne première journée de course avec l’équipe. J’ai pris du plaisir avec la voiture mais je ne suis pas très satisfait de ma neuvième place, je pense que j’aurais pu mieux faire. Nous avons connu quelques petits problèmes avec un mauvais choix de pneus dans la première spéciale, des soucis de freinage et un demi tête-à-queue dans la dernière. Mais les choses ont vite progressé et j’espère continuer d’apprendre demain. » 

Classement : 1. Loeb-Elena (Citroën Xsara) 1h18’46’’9 -2. Duval-Prévot (Citroën Xsara) à 32’’7 -3. Grönholm-Rautiainen (Peugeot 307) à 1’01’’5 -4. Solberg-Mills (Subaru Impreza) à 1’27’’7 –5. Gardemeister-Honkanen (Ford Focus) à 1’30’’3 -6. Martin-Park (Peugeot 307) à 1’39’’1 -7. Auriol-Giraudet (Peugeot 206) à 2’01’’9 –8. Panizzi-Panizzi (Mitsubishi Lancer) à 2’03’’4 –9. Sarrazin-Pivato (Subaru Impreza) à 2’15’’1 –10. Kresta-Tomanek (Ford Focus) à 2’41’’2, etc.